Il Fiandre

Publié le par LUNAPOP

Ce jour,je l'ai attendu avec impatience depuis ma dernière course féminine à laquelle j'ai assisté l'an passé.La reine des classiques,le Tour des Flandres.Le week end approche,il faut réserver la chambre d'hôtel...On dort à Lille,pour le lendemain,il nous reste trois quart d'heure de route.Bien évidement,on se préoccupe de ne rien oublier et surtout de la météo.Vous savez ce que c'est,quand on doit passer la journée dehors,on préfère le beau temps,au moins qu'il ne pleuvent pas.

Nous y sommes,il faut prendre la route...sous la pluie.Ca commence plutôt mal.On a le temps d'arriver,je lève le pied.Après de 2 heures,nous arrivons à bon port.Soirée dans la chambre,j'avoue que le coin ne m'attire pas beaucoup.On en profite pour se reposer de la semaine de travail.

Demain,j'ai rendez vous avec ma championne préférée Francesca Castrucci,on s'est souvent écrit cet hiver,mais se revoir après quelques mois,j'imagine les retrouvailles.Avec Zulfia Zabirova aussi,au moins deux ans que je ne l'aie pas vue.Je me demande comme cela va se passer?Des petites questions bêtes,mais qui me travaille un peu.

Présentation à Oudenaarde de l'équipe Bigla

 

 La nuit passe,il faut se lever,je me sens très nerveuse à dire vraie.Et v'là ti pas,qu'il se met à pleuvoir à saut.Je roule tranquillement vers Oudenaarde,la route est mauvaise à certains endroits.Ne prenons pas de risques.9h15,on se gare sur le parking à cette heure,il n'y'a pas grand monde,c'est facile de trouver une place.Je vais faire une petite reconnaissance,mais il pleut très fort.Une demi heure passe,et voilà les premières voitures qui arrivent.

Je dois avoir de la chance,c'est l'équipe Fanini,Francesca et Antonio Fanelli l'entraineur me font des grands signes.Francy descend de suite,et vient me retrouver.On se trouve un petit coin à l'abri pour discuter...Elle me donne la brochure de l'équipe Michela Fanini,cela me fait très plaisir.Nous restons quelques minutes ensemble,on parle de tout et de rien.Puis on en arrive à mon blog qu'elle trouve sympa.Je lui fais comprendre que j'aimerais mieux faire mais les filles répondent difficilement."Si tu veux je peux demander à des copines comme Marianna Lorenzoni,elle sera d'accord et d'autres aussi..."Vous pensez bien que je ne lui ai pas dit non."On se met d'accord par email.Par contre,Fabiana t'as répondu..."  "Oui,j'étais étonnée moi même..."Francesca me parle du parcours d'aujourd'hui."Moi,je reste un peu au départ,ensuite je vais sur un secteur pavé et je vais essayée d'aller au mûr de Grammont."  Francy:"Et à l'arrivée?"  "Non,pas l'arrivée,après je ne bouge plus et je regarde les pros."   "Oui,bien sûr les hommes.Alors,on se voit sur le parcour."Elle doit aller se préparer,je lui dis de faire attention."Oui,c'est déjà assez difficile comme ça et si la pluie vient s'en mêler..."

Je la laisse tranquille,et décide d'aller voir l'italienne Silvia Parietti de la Safi qui porte le maillot tricolore italien pour une photo,qu'elle accepte.J'en profite pour lui dire que je connais deux italiennes:"Oh Roberta et Cinzia,oui se  sont mes amies.Je les ai vue dimanche dernier.Tu les connais?"   "Oui,elles sont déjà venues chez moi,tu peux les embrasser de ma part,ça fait longtemps que je ne les ai pas vue?"   Silvia:"Je leur dirais,au revoir."   "Au revoir et merci."

 

La championne d'italie Silvia Parietti

Je quitte Silvia pour aller à la présentation des équipes,là,je vois Zulfia Zabirova,je m'approche doucement,elle paraît contente de me voir,elle m'embrasse mais ne semble pas trop vouloir parler.Je n'insiste pas,elle se laisse volontiers prendre en photo,comme toutes les filles de l'équipe Bigla.Plus tard,je vais vers Fabiana,j'en profite pour la remercier d'avoir répondu à mes questions pour mon blog,je salue également son équipière Tania Belvederesi.Sur ma lancée,je vais à la rencontre de Ludivine Henrion avec qui j'échange quelques mots.Mais il fait très froid et les filles s'enferment toutes au chaud dans les voitures avant d'aller s'échauffer un peu.Un petit bonjour à Vicky Fournial, Zabou,Sylvie Riedlé...Tiens,tiens qui voilà,Magalie Le Floc'h dans sa nouvelle tenue de la T Mobil.Elle s'arrête et me dit:"Où est le soleil de l'année dernière?"Je lui réponds qu'il est bien caché.Mais il s'est tout de même arrêté de pleuvoir.Mag:"C'est déjà glissant quand c'est sec alors mouillé..."

Il est 11h05,le départ est prévu dans 20 minutes,il faut penser à retourner à la voiture pour éviter de se retrouver bloquée.Je décide de retourner au même endroit que l'an passé.Je suis à 1 kilomètres de Mater,si je ne me trompe pas ce secteur pavé est plat et long de 3000m.J'ai du temps,presque 1 heure avant qu'elles arrivent.La première partie est sèche puis il y'a un virage à droite et là,ces sont des flaques d'eau et pavés mouillés qui les attendent.Je me positionne dans cette partie.

Un peu de patience et les voilà,elles ont parcourue 33 kilomètres.C'est un premier peloton que je vois arriver au loin,qui a déjà perdu un peu défectifs.Virage à droite,elle viennent vers moi.Zulfia Zabirova est en tête de ce premier paquet.J'aperçois Ina Yko Teutenberg,Trixi Worrack,Susanne Ljungskog,Judith Arndt,Edita Pucinskaite et Diana Ziliute.Les premières difficultées ont provoquée de gros dégats.Vient le second groupe,je reconnais Alexandra le Henaff,Silvia Parietti,la Championne du Monde Regina Schleicher,les poids plumes comme Nicole Braendli et Fabiana Luperini et pour fermer la marche,Francy qui s'accroche comme elle peut,elle ne me semble pas très à l'aise,comme beaucoup d'autres,je suppose.Derrière,il n'y en a partout.J'encourage par leurs prénoms,les filles que je reconnais et d'un "allez courage"pour les autres...

 

Francesca Castrucci dans le secteur pavé de Mater

 

Il faut vite reprendre la route pour cette fois se rendre à Geraardsbergen,il n'a pas même pas 20 bornes,mais seulement la nationale 8 dans quelques temps sera emprunté par l'épreuve.De plus William,dit" le petit belge"(ladies cycling) m'a dit que ce n'est pas facile de se garer.Evidement,il y'a du monde qui veut aller dans le mûr de grammont.Après quelques minutes,je finis par trouver une place au pied de la côte.Le soleil se montre un peu.Maintenant,il faut monter et c'est haut.J'arrive à l'église de Geraardsbergen,je fais une pause,je regarde les divers stands à l'éffigie de Lotto Davitamon.Les supporters distribuent des petits drapeaux jaunes avec le lion flandriens.C'est sympa.

 Je vois les gens traversés un parc,je demande si c'est bien par ici pour aller au mûr.On me réponds:"Oui,c'est tout droit"Mon dieu que c'est raide.Après quelques minutes,me voilà dans la difficultée tant attendu.Il y'a déjà beaucoup de spectateurs,mais la plupart sont là pour les hommes.Je reprends mon souffle,une personne me parle et voit que je ne le comprends et me dit:"Vous êtes d'où,de France?Vous venez encouragé qui excatement?" "Oui,je viens de France,c'est la première fois que je viens dans le mûr.Je viens voir les féminines et aussi prendre des photos."  "Il faut aller plus haut,c'est plus spectaculaire,plus difficile"  "Merci,Monsieur,je vais aller voir,si je trouve une place."Je tente de me glisser,chose faîte.Il ne reste plus qu'attendre.Les pavés sont mauvais ici par rapport à Mater.Une bonne demi heure et voilà,les motards.C'est impressionnant,on entend les encouragements venir d'en bas et monter au fur et à mesure que les championnes franchissent mètre par mètre la difficultée.

Il y'a un virage un peu plus bas,je vois les gens applaudirent.J'aimerais tant voir Zulfia arrivée mais c'est la Hollandaise Myriam Melchers qui passe la première.Elle me semble très à l'aise,on voit tout de même un peu de souffrance,elle est forte,très forte.Tiendra-t-elle les 16 derniers kilomètres seule,il y'a encore le Bosberg à franchir et le vent...?Derrière,c'est une par une qu'on peut les voir.C'est au tour de Christiane Soeder de l'équipe Univega.Puis la française Edwige Pitel qui se bat,debout sur les pédales,c'est dur.Un petit groupe avec de sûr de la T mobil Judith Arndt,Susanne Ljungskog portant son maillot de championne de Suède,de l'équipe Buitenpoort et coéquipière de Myriam.Zulfia Zabirova,championne national également du Kazakstan,c'est facile de la reconnaître avec sa tenue bleu et jaune du team Bigla.Je l'encourage tant que je peux.Prenant des photos,je ne peux identifier tout le monde,je pense que c'est Loes Gunnewijk et la dernière,malheureusement je ne peux le dire...

 

Myriam Melchers dans le Mûr de Grammont

 

 Un second groupe arrive,Trixi Worrack,Miho Oki,Edita Pucinskaite,Luisa Tamanini,Fabiana Luperini,Diana Ziliute...je pense pas qu'elles reverront la tête de la course.Les visages sont fatigués,il fait froid,malgré les quelques rayons de soleil qui tente de transpersés les nuages.Oenone Wood n'est pas dans un beau jour,elle est distancée,j'espère qu'elle ira au bout?

Puis les filles arrivent seules,par deux ou trois,je ne connais pas tout le monde.Katty Watt,l'australienne,plus loin,Silvia Parietti et Karin Aune de la Michela Fanini.C'est le dossard 162 qui peine,Ludivine Henrion qui monte à son train.A présent le but est de finir la course...pour les courageuses qui sont encore en course.De nouveaux encouragements?Et oui,c'est la Russe Svetlana Bubnenkova qui est en tête avec Magali Le Floc'h,à ses côtés Elisabeth Chevanne Brunel qui fait la grimace.En queue de ce peloton,se trouve Francesca qui m'entend,elle me cherche,mais je suis accroupie,c'est le flash de l'appareil photo,qui attire son regard vers moi.A présent je ne sais même pas quand je pourrais la revoir.La squadra Fanini ne sera pas à la Flèche Wallonne.Oh,tiens quand j'y pense,ça me met un coup au moral.

Derrière,c'est une moto qui ferme la marche avec le petit drapeau vert qui veut dire que se sont les dernières.La route est libre à présent en attendant les pros et c'est ce que je fais faire.J'ai des images pleins la tête,immortalisées par des photos.Beaucoup de filles ne sont pas passées,je pense qu'elles ont dû abandonné...De sûr,si je peux,je reviendrais l'année prochaine pour cette magnifique épreuve,qu'est le Tour des Flandres...

L'australienne Oenone Wood dans le Mûr de Grammont

Publié dans cyclisme-feminin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

drakkard 10/04/2006 13:59

 
Et joliment retranscrite. Chapeau et merci.
Y aura-t'il d'autres photos ?
 
A la découverte du Blog des filles de St Julien, j'espèrais qu'elles feraient de même, nous raconteraient les courses et ses a-cotés vu de l'intérieur. Finalement, leur blog est assez succint.